Découvrez l'offre immobiliere a Saint-Martin-Cantalès, des annonces , les agences , tout l'immobilier a Saint-Martin-Cantalès


Réserver un Hotel
Reservation Hotel Résidence Park RepubliqueReservation Hotel Mercure Moulins NordReservation Hotel Logis De France Le ChâtelReservation Hotel Hotel Club MarmotelReservation Hotel Kyriad Hotel Montluçon
Réservez votre hotel directement


Une chambre d'hote en vidéo



Plus d'information sur la chambre

Les agences immobilières

Acovim, secteur Auvergne
Achat, vente, d?un bien immobilier : fai

SARL JPB COMMERCES
SPECIALISTE TRANSACTIONS DES FONDS DE CO

Voir toutes les agences

Les professionnels

Patrick Boudon
Conseils et vente : -Maisons en Bois Ma

Poyet Entreprise (Sarl)
Groupement maison du Livradois - Maçonne

Voir tous les pro

L'Auvergne
L'Auvergne est d'une part une province historique et d'autre part une région administrative du centre sud de la France dans le Massif central. Ses habitants sont les Auvergnats. Le chef-lieu de la région administrative d'Auvergne est Clermont-Ferrand, également capitale historique des provinces d'Auvergne.



Immobilier Saint-Martin-Cantalès

Trouver tout l'immobilier à Saint-Martin-Cantalès, Achat et vente immobiliere. Les Locations , gites et chambres d'hotes a Saint-Martin-Cantalès
Retour villes de l'Auvergne

Saint-Martin-Cantalès (FRANCE)

Vous êtes sur le site internet Le Portail de l'Auvergne.
Découvrez des annonces immobilières de qualité pour la ville de Saint-Martin-Cantalès et alentours.Les Dépots et consultations d'annonce sont totalement gratuits.

Choix disponibles pour Saint-Martin-Cantalès

Pas d'annonces sur Saint-Martin-Cantalès pour le moment

Aucune annonce immobiliere ne correspond a la ville de Saint-Martin-Cantalès, si vous souhaitez inscrire une annonce immobiliere gratuitement. Nous vous encourageons vivement a le faire.
Enregistrer une petite annonce


Autres annonces immobilieres du département

Maison de village à vendre (issoire)
entre champeix et issoire, belle masure fin xix° restaurée et habitable de suite comprenant: rdc: cuisine équipée, salon 35m², sdb avec buanderie,wc, bureau. etage: 5 chambres, wc. combles aménageable...

Maison à vendre (moulins (03))
92 650 € * - maison 6 pièce(s) / 120 m2 moulins - proche centre, deux maisons de ville mitoyennes à réhabiliter. un pas de porte au rez-de-chaussée.&nbs...

Maison de village à vendre (viverols)
maison de village et terrasse région usson en forez à 1 h de saint étienne dans village touristique avec commerces, bon état général. plus de photos et vidéo sur mon site internet : http://www.everyo...

Maison à vendre (jaligny sur besbre (03))
59 950 € * - maison 6 pièce(s) / 95 m2 dans la vallée de la besbre , jolie maison de bourg à rafraîchir, 2 chambres, possibilité chambre suppl&eac...

Maison à vendre (pompigna)
vous êtes à quelques minutes du centre ville de clermont, dans une résidence entourée de verdure. outre sa distribution bien conçue, cette maison de plein pieds offre des prestations de qualité. dans ...


Un peu plus sur Saint-Martin-Cantalès

Saint-Martin-Cantalès est une commune française, située dans le département du Cantal et la région Auvergne.

Saint-Martin-Cantalès, entre les gorges de la Maronne et de la Bertrande, repose sur un sol schisteux partiellement recouvert d'une coulée volcanique. L'activité y est exclusivement agricole : élevage (production de viande et de lait).

La population est en régression (1234 habitants sous Napoléon 1er (1804), 522 habitants en 1940, 200 aujourd'hui). Les anciens se souviennent qu'avec ses 500 âmes dans les années 50, la commune était très animée : 65 élèves à l'école communale, une douzaine de commerçants et artisans dans le bourg (5 cafés, 2 épiceries, 1 magasin multiple qui avait succédé à l'hôtel restaurant Clamagirand, 1 pompiste, 2 menuisiers dont un faisant office de charron, un maréchal-ferrant, un laitier fromager, un boulanger, un service de courrier avec la gare de Loupiac-Saint-Christophe, un prêtre à demeure, une poste, 46 exploitations agricoles. Aujourd'hui subsiste une vingtaine d'exploitations, mécanisées et n'employant pratiquement pas de salariés. Plus d'école ni de commerce (le dernier café-tabac-dépôt de pain-restaurant ayant fermé en ) mais des essais d'activités nouvelles(vannerie)et une ouverture vers le tourisme: gîtes, chambres d'hôtes, terrain de camping communal aménagé en bordure de la retenue EDF près de l'ancien village d'Espont et plusieurs sentiers pédestres bien entretenus. Ces dernières années, signe d'un regain de vie, des maisons sont restaurées d'autres nouvellement construites, ce qui ne s'était pas produit, avec une telle ampleur, depuis la construction de la ligne du chemin de fer au siècle dernier (les maisons du bourg ont pour la plupart été édifiées vers 1870). Ce sont des résidences secondaires mais aussi principales habitées par de jeunes exploitants agricoles (Le Bac, Chantal-Péricot), des retraités retournant au pays et de nouveaux arrivants attirés par l'environnement préservé. La liaison avec Aurillac par l'excellente D922 n'est certainement pas étrangère à ce renouveau.

L'église St Martin est le témoin et le fruit d'une période de calme et de prospérité qui au XI° siècle voit la population se grouper dans le bourg actuel. Les luttes incessantes et meurtrières entre les seigneurs locaux disparaissent grâce aux croisades qui exportent au loin les énergies destructrices, en même temps le joug à b'ufs, l'araire et la technique des moulins à eau apparaissent et apportent aux cultures des rendements multipliés par 2 ou 3, les famines disparaissent, la mortalité diminue, la population s'acroît. Le clergé, en l'absence des seigneurs, prend une place prépondérante et contribue à un adoucissement des m'urs.

La Parochia Saint Martinuï est occupée par les anglais durant la guerre de Cent-Ans (1338-1458). Ils construisent plusieurs maisons à Chablat et Espont. Le pont noyé du Rouffet est certainement leur 'uvre.

Saint Martin Montchantalez possession royale : La reine Catherine de Médicis (1519-1589) qui a gouverné la France pendant plus de quarante ans et sous quatre royautés (Henri II, François II, Charles IX et Henri III) hérite de sa mère Madeleine de la Tour d'Auvergne épouse de Laurent de Médicis les terres de Saint-Martin de Montchantalez partie de la Baronnie de La Tour. Elle les cède deux ans avant sa mort à son cousin François de Chabanes qui les transmet à ses descendants lesquels ne s'en déferont qu'en 1765 pour investir à Saint-Domingue.

Sous la Révolution française, la commune prend le nom de Gilbert Cantalès. Le clocher est détruit et les cloches fondues sur ordre de l'assemblée des représentants. Le curé Salin qui avait prêté serment doit, sous la pression de ses ouailles, demander son déplacement.

Après la révolution la commune prend le nom de Saint Martin Cantaleix.

Avant le second empire la commune n'a pas de route vers Pleaux. En 1851 (date du plébiscite portant Louis Napoléon Bonaparte au pouvoir) des études sont entreprises pour réunir Saint Martin à ce chef-lieu. Les palabres pour le choix du tracé durent 10 ans à cause essentiellement de l'opposition de St Christophe. Finalement en 1861 un pont est jeté sur la Maronne au lieu-dit Crozat grâce au propriétaire du lieu qui fournit le terrain et le bois pour la construction du pont.

Église romane: Comme pour la plupart des édifices du Roman auvergnat aucun élément fiable permet de dater sa construction. On peut seulement dire qu'elle est le fruit d'une folle période d'amour de la pierre située au XII° siècle où toutes les églises du mauriacois sont simultanément édifiées. Période des croisades(C'est de Clermont qu'en 1095 le pape Urbain II lançe la première croisade)et de toute puissance du clergé. Maçons, tailleurs de pierres, sculpteurs, charpentiers, carriers, convoyeurs, simples paroissiens animent le pays d'une intense activité qui donne à l'archiprêtré de Mauriac la plus forte densité régionale d'églises romanes. A l'origine elle ne comportait qu'une nef et un choeur. La nef qui n'a certainement jamais eu de voûte devait être couverte de chaume. Technique d'attente qui, comme dans plusieurs autres édifices(Salers...), perdura faute de moyens. (Cette technique fut également employée ailleurs pour suppléer à des effondrements de voûtes trop rapidement exécutées ou bâties avec des matériaux inapropriés.) En 1522 sous la baronnie de Laurent de Médicis et Madeleine de La Tour d'Auvergne(François 1er étant roi de France) sont édifiées les chapelles latérales. En 1793 le clocher est détruit sur ordre de l'Assemblée des Représentants. Il est reconstruit en 1805. Le porche (classé à l'IMH) est un témoin précieux de ce qui existait dans plusieurs autres églises de Haute Auvergne, où il a généralement disparu à cause de la légèreté générale de construction. Ce porche était aprécié les jours de mauvais temps par les paroissiens, venus souvent de très loin, qui s'y abritaient pour échanger leurs papotages avant ou après l'office; il protégeait également l'échange des anneaux par les mariés qui, jusqu'en 1614, se déroulait in facie ecclesiae en présence de témoins mais souvent sans le prêtre.

Le Manoir: Grosse demeure auvergnate du XVIIIe siècle (1770-1780 ') située dans un parc surplombant les gorges de la Maronne. Construit sous Louis XVI par François Lapeyre procureur à Aurillac sur l'emplacement du Château du Bac que venait de racheter son père Maître Pierre Lapeyre, notaire à Saint-Cirgues de Malbert, aux héritiers de Marguerite Pradel (famille de Barriac) et dont il fit raser les ruines. Le Manoir est resté propriété de la même famille pendant plus d'un siècle, jusqu'à sa vente par Anne Marie Delzons Portalès en 1932 à l'abbé Arthur de la Roncière, vicaire à Paris, qui en fit une maison de repos. La sécurité sociale catholique, nouveau propriétaire, installa avant la guerre un centre de jeunesse puis à la libération un groupe de s'urs qui 'uvra pour les malades du village avant que le Manoir soit cédé dans les années 60 à l'actuel propriétaire Monsieur Fialeix.

Le carillon: Le carillon de St Martin fut très longtemps célèbre. Le dictionnaire du Cantal en fait mention. Les quatre cloches fondues à Rodez sont mises en place en 1884 en remplacement de celles détruites en 1790 sur ordre de l'assemblée des représentants réunie à Aurillac.

Le Gouffre de la monnaie: une légende raconte que les propriétaires du Château situé sur le Pic St Julien, pressés par les pillards de déguerpir, précipitèrent leur trésor au fond du gouffre situé en contrebas dans la Maronne. La légende dit que les recherches pour le retrouver, par la suite, furent vaines à cause de tourbillons qui, à chaque tentative, emportèrent les plongeurs dans les fonds.

Chablat(Belle croix à deux faces-Maison la plus ancienne de la Commune). Chantal Péricot.(Belle maison auvergnate) Le Chaux.(Vue sur le lac) Espont (village noyé) Chantal Lavialle. Le Mont.(Belle maison auvergnate restaurée après incendie) La Rivière Haute. La Rivière Basse. Le Four. Les Bardetties. Quinze fons. Le Bac.(Belle restauration) Le Moulin des treize vents.(Pisciculture). Le Vert.(Etang privé). Miche. Soulage. Laroumeix. Sept Fons. Le Puech. Le Tilleul. La Borderie. La Gane. Domal. Farges. Puy Malrieu.

Origine du texte "un peu plus sur Saint-Martin-Cantalès" :Wikipédia
Licence publiée sous licence GNU FDL La liste des auteurs est disponible sur cette page. La version originale est disponible sur cette page.


Informations complémentaires

immobilier Saint-Martin-Cantalès


Informations sur la mairie de Saint-Martin-Cantalès

Vous trouverez toutes les coordonnées de la mairie de Saint-Martin-Cantalès sur mairie.biz


Autres villes



Complétez votre information